Tu sais que la Ligue 1 te manque quand…

La Coupe du Monde c’était bien sympa et elle t’a quand même bien occupée cet été mais dans quelques jours, retour aux choses sérieuses avec la Ligue 1 Conforama et son suspense insoutenable. Ce sera le retour des gros matchs, des grosses affiches, des tacles aux genoux, des centres en tribunes, des tweets d’Aulas et d’la grammaire impeccable de Nasser Al-Khelaïfi. Fini les supporters amorphes, place aux tribunes pleines du Stade Louis II. Aaah on a beau critiquer notre petite Ligue 1 mais une chose est sûre c’est qu’elle nous manque terriblement. Tu sais que la Ligue 1 te manque quand…

Tu sais que ta meuf suivait la Coupe du Monde quand...

Tu sais que ta meuf a kiffé la Coupe du Monde quand…

Match après match, victoire après victoire, tu l’as vu évoluer, se transcender, péter carrément une durite… jusqu’à atteindre un niveau de folie que tu n’avais jusqu’à là jamais déceler en elle. Oui, ta meuf a suivi la Coupe du Monde et le plus fou c’est qu’elle a adoré ça. Toi, nettement moins ! Bien heureusement, ça n’a duré qu’un mois et bien heureusement, elle n’est pas prête de suivre la Ligue 1. Tu sais qu’ta meuf a kiffé la Coupe du Monde quand…

ce pote qui a de sérieux problème avec le kebab

Bouffe: ce pote qui a de sérieux problèmes avec le kebab

3h du matin, quelques PMU dans le boudin, vous vous dirigez, toi et tes poteaux, au dernier kebab d’la ville encore ouvert à c’t’heure. Si l’idée ne te déplait pas puisque tu t’es rien mis sous la dent d’la soirée, excepté un bon décamètre de shots, y’en a un parmi vous qui est en PLS. Lui, c’est Dudu et vous savez que si d’ici 1h il n’a pas croqué dans un kebab, il pourrait commencer à devenir violent.

Tu sais que t'es bourré devant un match de foot quand

Tu sais que t’es bourré devant un match de foot quand…

On a tous un vieux rade où on aime mater les matchs d’son équipe. Un rade où la binche est pas forcément très bonne mais où elle est pas forcément très chère. Un rade où il suffit de montrer sa bedaine pour être le bienvenu. Un rade où t’as l’impression d’être au local, un endroit où on dit bonjour quand on rentre et où tout le monde se sert la pince. Un bar où tu pourrais très bien imaginer Gabin, accoudé au zinc, faire l’apologie de l’ivresse à Bebel. Bref, ce rade tu l’aimes par dessus tout. T’y vas avec les copains, t’as l’impression d’être au stade et avec le temps t’es devenu un habitué et tu t’y sens comme à la maison. Et dans ce bar, c’est con à dire, mais c’est peut-être là qu’tu te prends tes plus belles races, en tout cas les plus intenses. En 90 min chrono. Tu sais que t’es bourré devant un match de foot quand…

Les phrases des mecs qui détestent le foot

Top 16: les phrases des mecs qui détestent le foot

On a tous dans notre entourage, un pote qui n’aime pas le foot, qui ne comprend pas les règles, qui trouve ça chiant à mourir ou tout simplement pas intéressant. Souvent ces personnes là, arrogantes et hautaines, le clament haut et fort. Ils détestent le foot et en sont plus que fiers. Ce sont des rebelles du foot qui seraient prêt à envahir la pelouse en pleine finale de ligue des champions et qui pourraient même être à l’origine de l’affaire Benalla, lassés d’entendre jour et nuit que la France est championne du monde. C’est bon tu vois de qui je parle, tu as sa gueule en tête ? Tant mieux parce que j’ai bien décidé de prendre ce fan de Desproges comme cible aujourd’hui avec le Top 16 des phrases qu’on peut entendre sortir d’sa bouche.

Peut-on vraiment aller au stade sans être bourré ?

Peut-on vraiment aller au stade sans être bourré ?

L’autr’ jour, je matais un vieux Strasbourg-Montpellier à la téloche. Littéralement vautré sur la canap’, complètement ivre de bonne heure, j’me suis demandé si il était possible d’aller au stade sans être bourré et de supporter certaines équipes et certains matchs comme cette merde là, complètement à jeun. Sans une binche dans le pif, sans un shot dans le gozier. J’ai alors commencé à réfléchir à la dernière fois où je m’étais pointé dans un stade sans un pète de jeu, sans une seule mèche collée à mon front, sans une seule tâche de pinard sur mon tich, sans une seule teub dessinée sur les joues. Bref, totalement vierge de tout soupçon, la braguette fermée, les pompes quasi propres et les yeux d’une vivacité à faire sursauter un phoque de sa banquise. J’ai évidemment été bien incapable d’me rappeler d’un mois et encore moins d’une année. 

Banane Dagbag: pour rentrer des fumis en toute tranquilité

Banane Dadbag: pour rentrer des fumis en toute tranquilité

Au cas où tu l’aurais pas encore remarqué, la banane est devenue l’accessoire tendance du moment. Alors j’espère que t’aime ça parce que tu vas en bouffer tout l’été. Matin, midi et soir. Attachée en bandoulière, plaquée sur la poitrine, on croirait presque au grand retour de la sacoche Eastpak, oui celle que tu portais en 4ème pour foutre ta barrette de shit, ton matos à rouler et ta petite capote de puceau pour faire genre t’es un ouf devant les copains. Mais rassure-toi mon jeune, si vraiment tu te sens incapable de passer à coté de cette grosse tendance on a trouvé la solution à La Buvette

Ce pote qui tape sur ta bière pour la faire mousser

Pénible: ce pote qui tape sur ta bière pour la faire mousser.

Michel c’est ton pote un peu voir beaucoup beauf sur les bords. Le genre de pote qui ne peut pas s’empêcher de foutre du Patrick Sébastien en soirée, le genre de collègue qui te demande de tirer sur son doigt avant de lâcher une perlouse pépère à la machine à café, le genre de beau-frère qui te fait encore la blague de la tâche pistache en plein repas de famille ou encore le genre de camarade de classe qui te foutais la tête dans ton assiette en disant « tu trouves pas qu’elle pue la merde la bolognaise ». Mais Michel, c’est aussi ce pote qui a toujours aimé et aime encore taper sur le goulot de ta bière pour la faire mousser.

Putain, c’est quoi cette mode des écharpes de foot ?

Putain, c’est quoi cette mode des écharpes de foot ?

Avant, quand je partais d’chez moi, l’un de mes derniers gestes était d’ouvrir mon placard foot pour y attraper une écharpe. Quand je parle de placard foot, je parle bien évidemment d’la seule pièce où ma femme a bien voulu me laisser étaler ma passion: le garage. Bref, j’aimais bien changé d’écharpes selon les saisons, mes humeurs du moment, la rencontre du jour ou celle du week-end à venir. J’alternais entres les satins, les jacquards, les tissées et les brodées, entre les historiques de mon groupe et de mon club. Elles ont beau être de simples morceaux de tissus en acrylique pour certains, elles ont pour moi une grande valeur auxquelles je tiens comme à la fertilité de mes couilles. Elles constituent un petit morceau d’histoire, d’une époque, d’anecdotes qui, assemblées les unes aux autres, ont alimenté et forgé ma passion du football au fil des années.

assumer d'etre beauf

Marrant: assumer d’être beauf pour faire vivre l’enfer à sa meuf.

Depuis que tu sors avec cette meuf, tu as fait de gros efforts au sujet de ta passion footballistique. Histoire que ses yeux de biches ne soient pas trop effrayés par le beauf qui sommeille en toi. Mais merde, ces derniers temps, elle te casse tellement les couilles que tu as décidé d’agir. Et il était temps. Trop de matchs de Ligue déch loupés pour des dîners à la con, trop de bières et trop de kebabs manqués avec tes poteaux pour des petits fours à des vernissages de merde. Bref, toi les canapés tu les manges pas, tu te cales dessus pour y mater du foot. Ce week-end sera donc l’heure d’la vengeance et l’occasion d’lui faire passer un message. Un week-end où la finesse risque de voyager en première classe. Tu vas lui faire clairement comprendre que ta passion t’habite jour et nuit et que t’as besoin d’être beauf à temps plein pour vivre heureux. Pour ça, rien de plus simple, direction la Cité Phocéenne pour un gros week-end placé sous le signe du football. Vends-lui les calanques et ses petits villages, le Panier et la Joliette, les goudes et ses cabanons mais en réalité, concocte-lui uniquement des activités où le ballon rond sera roi.