D’main c’est le marathon de Paris, alors il va falloir te préparer mon grand à voir débouler des gonzes ultra fiers de se trimballer en mini-short, avec un dossard épinglé sur la poitrine, dans les rues et l’métro. Si cette épreuve d’plus de 42 km qui a lieu chaque année depuis 1976 est la plus célèbre de Paname, moi je t’parle aujourd’hui d’une course bien plus folle, bien plus rude et bien plus populaire qui se tenait à Montmartre au début des années 1920, en plein dans les années folles. Une course réservée aux athlètes de comptoir, des gonzes capables de courir en vidant un verre d’alcool tous les 100m. Un marathon pour des mecs habitués des buvettes, des gaziers qui ont des jambes et surtout un foie solide. Les images du marathon des As de la Picole, sponsorisé par les bistrots de la butte de Montmartre, sont à découvrir ci-dessous dans ce merveilleux reportage de Franc 3 sur les Années folles (à 25’10).

marathon de paris, marathon des as de la picole, as de la picole, la buvette, buvette, culture football, culture populaire

Photo: buvettes.com

Pour la petite histoire, le 7 mai 1921, la commune de Montmartre s’autoproclame République, ce qui impose aux Montmartrois un calendrier de rituels farfelus et de réjouissance dont elle a le secret comme la célèbre fête des vendanges, la corrida de la vache enragée ou encore ce marathon des As de la Picole. Cette course qui partage près de 300 athlètes d’la bringue est en fait une parodie du marathon Montmartre-Montparnasse, épreuve très célèbre des années 20 à Paname. Enfin, tout ça pour t’dire mon grand que leur délire de running ça va vite leur passer et que très bientôt, tout comme nous, ils finiront tous devant leur téloche une binouze posée sur leur bidoche !

Leave a comment