lendemains de défaites

Chers collègues,

Excusez-moi. Excusez-moi d’avoir des yeux aussi vitreux qu’un David Guetta sous MDMA et aussi rouges que ceux de votre petit cousin blanc rasta. Mais hier soir, je pense avoir bu en bière l’équivalent de la fontaine à bonbonne d’eau qui traine dans la salle de pause. Excusez-moi pour mes cheveux gras et pour toutes ces pellicules qui vont finir sur le col de ma chemise et peut-être même sur vos bureaux. Mais j’ai tellement mal au crâne et je suis tellement fatigué que juste entendre la putain d’agrafeuse de Bernard me donne envie de commettre un meurtre. Excusez-moi de ne pas pouvoir prendre la parole durant la réu. Mais hier soir, j’ai malheureusement perdu ma voix en insultant l’équipe adverse de gros enculés, de gros fils de pute et de gros bâtard. Ne le prenez pas mal si j’oublie de vous saluer, de vous serrer la main. Ne soyez pas vexé si je tire la gueule toute la journée ou si je vous jette mon taille crayon chat bite à la tronche. Ne soyez pas effrayés si je vous insulte ou si je vous fonce dessus comme une bête enragée. Enfin, excusez-moi d’arriver plus tard et de partir plus tôt aujourd’hui mais hier soir mon équipe a perdu et je suis au plus mal.

S’il vous plait, montrez-vous compréhensifs et intelligents. Tout d’abord, je vous conseille d’éviter tout simplement de me parler du match. D’autres ont déjà essayé avant vous, ils s’en souviennent encore. Ensuite, soyez aimables et attentionnés avec moi. N’hésitez pas à me proposer du café ou une petite garo. Enfin, réfléchissez un instant avant de m’adresser la parole et surtout posez-vous les bonnes questions. Est-ce que ce que je m’apprête à lui dire est intéressant ? Est-ce que ce que je m’apprête à lui dire est nécessaire ? Est-ce que ce que je m’apprête à lui dire est urgent ? Clairement, si vous n’avez pas trois oui, c’est que cela peut attendre demain. J’aurais un peu mieux digéré la défaite.

Ah oui, j’allais oublier, excusez-moi aussi pour cette odeur de bière d’égout qui gravite autour de moi, ce sont mes pets. J’en ai bu tellement hier soir, qu’elle me sorte par le cul.

En vous souhaitant une agréable journée à mes côtés.

Leave a comment