Le coq sportif réédite son maillot Super Telé

Difficile pour moi d’vous raconter à La Buvette mes histoires aussi régulièrement que dans l’temps. Mais lorsque le coq sportif réédite l’un de ses maillots les plus légendaires c’est avec un coup de pied au cul que je me lève pour ouvrir le store. Après le célèbre Manufrance, c’est le Super Télé qui a fait son grand retour le 15 novembre. D’abord limité à 60 exemplaires dans un réseau de distribution exclusif il est désormais dispos dans tous les bouclards partenaires et ce depuis le 4 décembre.

Adidas rend hommage à Bobby Charlton avec la paire Ashington

adidas Originals vient de dévoiler la « Ashington », sa nouvelle paire de pompe rendant hommage à Bobby Charlton, l’un des plus grands joueurs british de tous les temps et l’une des plus grandes légendes d’United pour son talent et sa classe, et certainement aussi pour sa somptueuse calvitie recouverte par une grandiose mèche de cheveux.

Aquascutum x Supreme collaboration – AH16

Ok mes gaziers, j’imagine qu’j’ai dû bien vous manquer. Mais Gustave est d’retour à La Buvette, en pleine forme, la bedaine plus gonflée, le pif plus gros et la trogne encore plus rouge. Mais avec toujours cette même envie: vous servir la crème d’la crème d’la culture d’nos tribunes populaires ! Pour fêter ce retour, j’vous parle aujourd’hui d’la collab’ assez dingue entre Aquascutum, la célèbre marque britannique très appréciée dans la culture casual, et Supreme.

Des polos Fred Perry aux couleurs de ton pays

Les grandes compétitions sportives sont souvent l’occasion pour les marques de sport de sortir des collections aux couleurs des différentes nations représentées. Fred Perry, bien célèbre à la fin des années 70 pour avoir apporté un peu de gaité et de fantaisies aux sapes de sport, a revisité son célèbre polo piqué pour l’Euro, avec sa nouvelle collection « Country Shirts ».

« On a fait un mariage bourgeois »

Chaque semaine ou presque, nous accueillons à La Buvette, nos amis Les Joz pour un petit voyage pile poil à l’heure de l’apéro. Servies sur un plateau, leurs merveilleuses histoires sont de parfaits amuses-gueules pour accompagner ton ricard !

Les mariages. « C’est toujours émouvant même à la Mairie pas vrai ? » me dit une nana avec un paon sur la tête. On a 5 heures à attendre jusqu’à l’église. Ma meuf invalide l’idée que j’aille m’aplater la gueule dans ce petit estancot nommé « Le p’tit Marcel ! » mais que branler pendant 5 heures à Villefranche-sur-Saône me direz vous ? D’autant que je sens aux yeux de ma femme que le pipon en hôtel n’est pas négociable ! On arrive, le curé a une tête à se lustrer les couilles sur du scout d’Europe. Ils ont évidemment pris la version longue, celle avec « ostie ». Les mariés sortent, je fume une clope au milieu de nanas habilles en vert pomme ou roses bonbon, toutes avec des chapeaux, les mecs sont endimanchés. Y’a évidemment toujours les cousins ploucos avec le moustachu au costard trop clair et pompes à scratch avec le fils débilou qui porte un t-shirt du RC Lens pour le mariage de sa cousine. On arrive au vin d’honneur dans cette bâtisse en ruine des pierres dorées du Beaujolais. Les bourgeois à mèche s’autocomplimentent au champagne à 13 euros 80 la tanche « C’est un ami producteur de papa, il est sympa non? ». Les nanas disent « c’est trop bon ! » lorsqu’elles avalent un tempura de crevette de chez Picard. C’est placé évidemment. On est à la table « Les Demoiselles d’Avignon », s’la racontent artistes avec ça ! S’avaient-ils au moins que c’était des putes dans un bordel les « Les demoiselles d’Avignon » ? Je bouffe un médaillon de lotte sans goût en regardant deux connasses qui gloussent devant un mauvais power-point. Pour le mec on a le droit à des photos de lui bourré quand il a réussi enfin de façon poussive sa première année de droit. Ça danse du rock en mocassins sur du « partenaire particulier » pendant que mon voisin, déjà chauve à 25 ans, m’explique qu’il bosse dans le Syndic de son père et à quel point c’est passionnant ! Enfin le gâteau arrive, une pièce montée, la mariée fait semblant d’être cool, le marié est bourré mais reste digne. Ma femme prend en photo ces connards qu’on ne reverra plus jamais. Quand je pense que dans 15 ans elle lui jettera des assiettes en porcelaine à la gueule parce qu’il aura fauté avec une mauvaise clerc de notaire moitié hystérique, je me dis qu’on aurait surtout pu économiser 400 boules du traditionnel all inclusive « trajet-hôtel-versement 150 boules sur liste » ! Bref on a fait un mariage bourgeois…

Pour en découvrir encore plus, direction la page facebook Les Joz.

Fiers d’être bleus devant les bleus !

Vendredi à 21h commencera enfin c’putain d’Euro 2016. Un mois entier totalement consacré au foot, aux ailes de pigeons, aux bicyclettes, aux biscottes, aux boulets de canons, aux bouffages de feuilles, aux cafés crème, aux cassages de reins, aux caviars, aux ciseaux, aux coups du scorpion, du chapeau, du foulard, du crapaud, du sombrero, aux Madjer, aux missiles, aux panenka, aux papinades, aux petits ponts, roulettes et talonnades. Un mois entier où j’ne vais pas louper une miette d’la compétition. Un mois entier où j’ne sortirai plus d’chez moi sauf pour acheter des clopes et remplir mon frigo. Un mois entier où je me nourrirai uniquement à la bière, aux pizz’ et aux chips. Bref, ce prochain mois devant ma téloche et avec mes poteaux risque d’être mémorable !

Willie vs Bobby par The Casual Connoisseur

La marque de sapes mancunienne, The Casual Connoisseur, vient de dévoiler une nouvelle série de t-shirts pour l’Euro. Celle-ci, faite en collaboration avec Outskirts Moscow, met en avant les deux mascottes anglaises les plus réussies dans toute l’histoire des compétitions de football à laquelle les Three Lions ont participé. Sorties dans les années 60 et 80, ces mascottes sont souvent les emblèmes du bon football populaire d’antan, tout le contraire de celles d’aujourd’hui, marque de fabrique du football business et d’une conception bien beauf du football.

Level Up, la ligne de sapes ultra pixelisée de CTRL+C

Hier, après t’avoir parlé du nouveau clip bien rétro du groupe Oh Boy !, j’n’ai eu qu’une seule envie à la sortie du boulot : aller boire des binches au RESET, l’nouveau bar d’jeux-vidéos rétro de Paname. J’ai passé ma soirée à m’faire démonter par ma collègue à Street Fighter, Tekken, Sonic et Mario Kart, et quand j’suis rentré chez moi, total’ment beurré, j’me suis endormi d’vant Les mondes de Ralph… Au réveil, j’étais dans l’plumard superposé d’chez mes parents et j’portais mon pyjama Waikiki dans l’quel j’avais encore pissé un litre. J’ai fais à peine deux pas que j’me suis pris Dark Vador en LEGO sur l’panard gauche et un crocodile Playmobil sur l’droit. J’ai crié tellement fort qu’avec ma voix d’tarlouze, Dormeur, mon lapin nain, a clapsé sur l’coup. Dans la cuisine, un bol de chocapic et des crèpes Waouh m’attendaient sagement. J’ai pris mon sac, enfin mon cartable ASSE, j’suis monté dans la caisse, enfin sur mon BMX, et j’ai foncé à La Buvette. Gustave, enfin moi, m’attendait avec un Panaché. J’lai pris et j’me l’suis explosé sur le crâne.. et c’est là qu’je m’suis enfin réveillé ! Heureusement parce que j’voulais à tout prix t’parler d’la nouvelle collection de CTRL+C, inspirée du ballon rond mais aussi des jeux-vidéos.

Le groupe Oh Boy ! sort un clip de dingue pour l’Euro

J’étais bien heureux hier de tomber sur l’une des publications facebook de l’artiste SLip. Heureux certes mais bien incapable d’me souvenir comment je m’étais retrouvé à aimer sa page. Alors j’ai remonté tout son fil d’actualité, comme quand une meuf vient tout juste d’accepter ton invitation, j’ai vu plein d’choses passer, parfois étranges souvent bien drôles, jusqu’à retrouver enfin la mémoire. Il était l’un des artistes présent sur le Festival La Lucarne en 2015, il est aussi en charge d’la Ligue de Football Sans Tête et c’est également lui qui s’est amusé à refaire sur son ordi les plus beaux maillots d’son enfance… Bref v’la qu’il a une nouvelle fois frappé et cette fois c’est avec son groupe Oh Boy ! et dans un clip musical totalement barge. À quelques jours de l’Euro le groupe nous faire revivre le football d’leur adolescence et plus particulièrement celui de l’Euro 84.

La belle affiche de l’artiste Jean André pour OM-PSG !

A l’occaz du clasico de demain et afin d’offrir un souvenir artistique aux supporters parigots, le PSG a demandé à l’artiste aveyronnais, Jean André, d’revisiter l’affiche d’la finale de coupe de France. Une brillante idée du club qatari qu’on peut pour une fois souligner, et régulièrement rééditée par d’autres artistes lors de grosses affiches, pour s’inscrire dans leur volonté de devenir une marque plus globale.