Parce qu’un derby sans supporters n’a aucune saveur et perd tout intérêt, il est beau de se remémorer ce doux parfum d’une époque si proche et pourtant si lointaine. Cette époque où le derby se vivait bien avant l’entrée des joueurs, par la préparation et la mise en place d’animations et de tifos spectaculaires. En bon souvenir de ce bon vieux temps, l’équipe de Gustave vous dévoile sa sélection ultra subjective des 10 meilleurs tifos stéphanois de l’histoire du derby (classés par ordre chronologique). Sachez, tout de même, que nous avons pris plusieurs critères en considération, tels que la beauté pure, la complexité d’exécution mais aussi le contexte, la tournure et les faits de matchs. Car souvent, ces derniers éléments font tout bonnement partie intégrante de l’histoire des tifos tant ils permettent de les replacer dans le temps.

 
 

1. Les tifos de la remontée
Magic Fans et Green Angels – 10 novembre 1999

Si des tifos ont été réalisés avant 1999, on pense notamment à la pyramide de 1995 ou au blason de Saint-Etienne en 1996, il faut attendre la saison 1999-2000 pour voir des tifos d’une grande maitrise d’exécution faire leur apparition dans un derby à Geoffroy Guichard. Ce 10 novembre 1999, l’ASSE retrouve la D1 après 3 saisons passées en D2 et offre enfin un bon gros derby à domicile à ses supporters. Les deux groupes ultras saisissent l’opportunité d’exprimer leur talent et leur créativité. Côté Magic Fans, un cœur blanc sur fond vert laisse place à un magnifique tifo à bandes représentant le nouvel écusson panthère qu’on retrouve dans le merchandising de l’ASSE durant deux saisons. Côté Green Angels, un très beau retourné de feuilles représente un jeu de cartes « Lyonnais, rangez votre joker, on a tous les as ». Sur le terrain, on a le droit à un gros match de football. On se souvient du boulet de canon de Stéphane Pedron en pleine équerre en réponse à la demi-volée de Sony Anderson. On se souvient aussi d’une des scènes les plus cocasses de l’histoire du football français. Des Lyonnais contraints de joueur avec les larges shorts d’entrainement noirs de l’ASSE. Trop longs pour certains joueurs, ils seront recoupés pendant l’échauffement par l’intendant du club. Mythique !

Score final: 1-1
Voir le résumé

 
 

2. Le tifo Cochise
Green Angels – 6 septembre 2000

Pour ce 79ème derby, les Green Angels sortent un tifo feuilles représentant le fameux Cochise. Un tifo très réussi quand on connait la complexité pour faire ressortir des détails avec des feuilles tendues à bout de bras. Sur le terrain, le score final est de 2-2 avec des buts de Sonny Anderson, Stéphane Pedron, Steve Marlet et Lionel Potillon. On se souvient de la tête rageuse de Potillon sur corner et surtout de sa belle célébration très seventies, les bras en l’air remontant à grandes enjambées jusqu’à sa moitié de terrain.

Score final: 2-2
Voir le résumé

 
 

3. Le tifo Roger Rocher
Green Angels – 3 octobre 2004

Cela fait trois saisons que Geoffroy-Guichard n’a pas connu les joies et la tension d’un derby et 12 ans qu’il n’a pas vu les Verts en perdre un. Pendant que les Stéphanois visitaient les profondeurs de la D2, les Lyonnais remportaient trois titres. À l’entrée des joueurs, les feuilles se lèvent en Kop Sud pour former un fond reluisant au centre duquel le visage du mythique Roger Rocher apparaît. Sur les côtés, des voiles plastiques se dressent réprésentant les titres remportés sous sa présidence: 9 championnats et 6 coupe de France. Au grillage, une banderole reprend sa célèbre phrase « En football, Saint-Etienne sera toujours la capitale et Lyon sa banlieue ». Sur le terrain, ce derby fait partie des plus célèbres de l’histoire mais aussi des plus cruels pour les Verts. On se souvient du coup-franc de Juninho et de l’égalisation d’Ilunga avec un fumigène lyonnais sur la pelouse. On se souvient de la tête décroisée de Pascal Feindouno sur un coup de pied arrêté de Piquionne. On se souvient surtout du penalty à la 86ème de Juninho et du célèbre saut de Janot sur son poteau, habillé en félin. Mais aussi du but de la victoire de Sidney Govou dans les dernières secondes du match.

Score final: 2-3
Voir le résumé

 
 

4. Le tifo panthère
Green Angels – 11 décembre 2005

Sur le terrain, on est bien loin du derby de la saison précédente, mais côté tribune, les Green offrent certainement le plus beau tifo de seconde mi-temps de l’histoire de Geoffroy Guichard. Une gigantesque panthère qui attaque et mord un lion, le tout accompagné d’une banderole « Ne laissez pas souffrir ce lion blessé: abattez-le ! ». Mais à peine sortie, les Lyonnais ripostent par un « GA92: range ta panthère. Au royaume de la L1, le lion est roi ». Un contre-tifo qui rendra encore plus célèbre le tifo de la panthère.

Score final: 0-0
Voir le résumé

 
 

5. Le tifo puzzle
Green Angels – 31 octobre 2009

Habitués du puzzle, déjà utilisé en 2004 contre Istres et en 2006 pour leur 15 ans, les Green Angels réitèrent l’exercice en 2009 pour le retour de Gomis dans son ancien club. Le rendu visuel, quand on connait la difficulté de faire lever des morceaux de cartons par des supporters lambdas, est prodigieux. Sur le terrain, on se souvient de l’entrée de Gomis sous une bronca qui fera date dans l’histoire du derby. On se souvient aussi de son but victorieux à la 83ème minute de jeu et de sa célébration orgasmique dans son ancien jardin.

Score final: 0-1
Voir le résumé

 
 

6. Le tifo Mentalité Forézienne
Magic Fans – 30 novembre 2014

En 2014, cela fait 20 ans que l’ASSE n’a pas gagné un derby à Geoffroy Guichard mais ce soir-là tout sourit au peuple vert. Bayal Sall marque le jour de ses 29 ans, Gradel offre un caviar pour Ricky Van Wolfswinkel le jour de son anniversaire et Cohade enfonce l’OL pour un 3-0 que les supporters stéphanois ne sont pas prêts d’oublier. Côté tribune, on aime la simplicité et l’efficacité de ce tifo des Magic Fans. Un simple blason du Forez en gros plan et seulement deux couleurs. Un sujet traité pour la toute première fois de cette manière à Geoffroy Guichard.

Score final: 3-0
Voir le résumé

 
 

7. Le tifo blasons
Magic Fans – 17 janvier 2016

Pour le 100ème derby de l’histoire, les Magic Fans sortent l’artillerie lourde. Ce n’est pas un, ni deux, ni trois mais bien quatre tableaux qu’offrent ce soir-là les supporters à l’entrée des joueurs. Si le fond reste le même, les blasons changent et rendent hommage à la région du Forez, au groupe, au club et à la ville de Saint-Etienne. Cette chorégraphie est techniquement exceptionnelle ! Sur le terrain, on se souvient du hold-up stéphanois et plus particulièrement du but de Soderlund face au Kop Nord en transe.

Score final: 1-0
Voir le résumé

 
 

8. Le tifo de la Méchante Reine
Magic Fans – 5 février 2017

Bien coutumiers des tifos originaux, on se souvient notamment du tifo « La chasse est ouverte… tuez-les » de 2006 ou encore du tifo « Strike » de 2005, les Magic Fans font encore parler toute leur créativité en 2017 en s’inspirant du dessin-animé Blanche-Neige et les Sept Nains. Ce tifo en trois tableaux reprend la célèbre scène de la Méchante Reine questionnant son miroir. S’il n’est pas le plus beau des tifos, il est pour nous le tifo le plus original et réussi de l’histoire du derby. En partie dû au fait que les Lyonnais « participent » sans le savoir au deuxième tableau de ce tifo. Côté terrain, les Verts enchaînent leur troisième derby victorieux à domicile. On se souvient des buts de Monnet-Paquet et de Romain Hamouma. On se souvient aussi des expulsions de Ghuezzal et de Tolisso, à bout de nerfs.

Score final: 2-0
Voir le résumé

 
 

9. Le tifo La Haine
Green Angels – 5 novembre 2017

Sur le papier, ce match a tout pour être équilibré. Seulement quatre points séparent les deux équipes au coup d’envoi et une invicibilité de trois matchs à domicile en derby. Pour leur tifo, les Green Angels rendent hommage au film de Mathieu Kassovitz, La Haine, sorti en 1995. Une animation en deux temps, d’abord avec des feuilles et une banderole inscrivant le message « Pas de cinéma, ce soir on a : la haine ». Puis, dans un deuxième temps, avec un voile laissant place à l’inscription : « l’important c’est pas la manière… c’est la victoire ». Le tout est accompagné de la représentation des trois personnages principaux du film. Un tifo qui aura étrangement fait polémique alors qu’il faisait simplement référence à un grand film des années 90 qui a marqué de nombreuses générations. Sur le terrain, ni la manière ni la victoire sont au rendez-vous, les Verts se prennent une déculottée. On se souvient de la célébration de Fekir face aux Green Angels, de l’envahissement de terrain et de l’interruption de match.

Score final: 0-5
Voir le résumé

 
 

10. Le tifo gueule noire
Magic Fans – 20 janvier 2019

Ce soir-là, les Magic Fans glorifient le passé minier et ouvrier de la ville en deux tableaux. L’animation laisse d’abord apparaître une gueule de mineur « Héritiers d’un passé minier » sur fond noir, avant de laisser place à une lampe de mineur suspendue et des feuilles formant un blason de l’ASSE « Guidés par notre amour pour Sainté ». Côté terrain, on se souvient du but de Romain Hamouma et de la descente jusque sur le terrain des Green. On se souvient aussi du penalty réussi de Nabil Fekir et du but dans les arrêts de jeu de Dembelé.

Score final: 1-2
Voir le résumé

Un grand merci à Clément du site Furania-photos et à ASSE Memories qui nous permettent, grâce à leur travail respectif depuis de si longues années, de pouvoir replonger dans ces souvenirs de derby.

Laisser un commentaire