Comme beaucoup d’entre vous, c’est avec un marteau piqueur dans le crâne qu’j’ai commencé l’année 2017. Et c’est entre deux relans d’vodka, que j’ai décidé d’me mater avec un peu d’retard l’reportage de TMC, Au cœur des Bleus, retraçant l’beau parcours d’nos p’tits bleus durant l’Euro 2016. Un pur régal, en pleine immersion durant un mois dans l’intimité d’un groupe, qui t’donnera bien évidemment envie d’enchainer par l’somptueux « Les Yeux dans les bleus » de 1998.

au-coeur-des-bleus-euro-2016

Si l’émotion est immense tout au long du visionnage de c’docu, rouvrant les plaies d’un passé encore trop proche, le reportage confirme la très bonne cohésion d’ce groupe, d’une véritable famille, composée de 24 joueurs qui ne lésinent pas sur les efforts, prêts à tout, bleu de chauffe sur les épaules, pour écrire leur propre histoire et poursuivre celle commencée par leurs ainés en 1984, 1998 et 2000.

Autres faits marquants du docu, les gueulantes de Pat’ Evra dans l’vestiaire, mettant un doigt d’honneur à tous ceux qui doutait d’son utilité dans un groupe, la partie de play en réseau entre Jallet et Rami à quelques chambres d’écart, le chant « Grizou’s on fire » dans l’avion après le doublé de Griezmann contre l’Irlande ou encore la confession pleine de sincérité de Cabaye frustré mais assumant d’être remplaçant et prêt pour l’équipe quand son moment viendra. On redécouvre aussi la très bonne relation entre Grizou et Pogba, qui partagent même leur piaule, toujours les premiers à déconner comme quand Pogba se lance en impro sur le fameux titre de Grandmaster Flash, en matant Pays de Galles – Belgique, sous le regard fatigué de Griezmann. Certainement la meilleure séquence !

Un reportage qu’te conseille de visionner au plus vite ici si tu ne l’as pas déjà fait, mais attention l’histoire se termine mal. Je préfère te prévenir !

Leave a comment