S2E4-5 | De l’enfer de Sclessin jusqu’au pays de Dikkenek

Ce week-end, à peine remis de Brest, je quitterai l’hexagone pour partir à la découverte des ambiances des deux clubs les plus rivaux du football belge. Tout d’abord à Liège, dans l’Enfer de Sclessin et au milieu des supporters du Standard, puis à Bruxelles, au pays de Dikkenek et d’Anderlecht. Deux matchs, deux ambiances, des Rouches aux Mauves et Blancs, du matricule 16 au matricule 35, de la Cité Ardente jusqu’à Claudy Focan.

S2E3 | Show me your Brest

Ce week-end, j’irai chercher un peu de gaieté en allant faire un tour à Le Blé. Je mettrai le cap à l’ouest en direction de Brest où je rendrai visite à ceux qui me chatouillent les guiboles depuis que j’ai débuté à vivre le football. Alors, après m’être mis quelques spécialités dans le gésier, m’être fait gifler par la reubié, j’assisterai à Brest-Sainté, à quelques pas des Stéphanois, au beau milieu des Brestois. Une belle aventure là où la terre finie et le monde commence, là où sous un tonnerre populaire, le football se rapproche de son essence. Brest start.

S2E2 | La Metz de dimanche

Dimanche matin, bien décidé à vivre très activement le foot en février, je sauterai dans le premier train pour découvrir le pays de la quiche Lorraine et de Graoully, cette ville de Metz et son stade en pleine fusion. Alors, après avoir fait le touriste dans la capitale de la Moselle et mettre mis un pâté lorrain, une quiche, une tarte aux brimbelles et une mirabelle lorraine dans la gueule, j’irai à la rencontre des supporters messins dans les buvettes de Saint-Symphorien. Je tenterai, une binche à la main, de photographier ceux qui portent encore des Kastendeuch, Pires, Letizi ou Cyrille Pouget sur le dos et surtout de découvrir là où les Grenats aiment se remplir l’estomac. Puis, à quelques minutes du coup d’envoi, je foulerai enfin le bitume des travées pour vivre au mieux l’ambiance de ce Metz-Sainté.

Gustave le populaire, Cuvée 2020 !

2019 s’est achevé et il est l’heure de faire calmement le bilan de cette première année de groundhopping 💥. 2019 aura été l’année de la puberté pour Gustave. Une année où j’ai pris conscience lors d’un déplacement à Guingamp en Janvier, que c’qui m’animer était de réaliser des reportages photos et de partir à l’aventure dès que j’le pouvais. Suite à ça, 22 autres aventures dans des villes, des stades, des rades et des restaus avaient suivi 🍻. Toutes avaient en commun cet amour du tourisme footballistique et du groundhopping mais aussi cette envie de partir à la rencontre des supporters et de découvrir des cultures et des spécialités typiquement locales 😍.

Édito Novembre 2019 – Les aventures foot de Gustave

Novembre, le mois d’automne par excellence, celui qui me rappelle toujours de vieux souvenirs d’enfance. Je revois les feuilles mortes dans la cour de récré qui, les jours de pluie, venaient se coller sur le vieux ballon fripé de l’école. Je revois ces tas de feuilles que je dégommais tout heureux avec les pieds. Je revois surtout l’immense tableau de la cantoche, d’une photo de forêt d’automne. Je le contemplais tout en me mettant un bon gros friand au fromage dans l’estomac, sans penser qu’une vingtaine d’années plus tard, du fond de mon plumard, je râlerai sur la nouvelle hausse du paquet de clopes.