S2E1 | Entrer dans la Rennes

Pour la première de l’année, j’ai décidé de n’pas faire les choses à moitié. Je partirai pour une sacrée aventure en Ille-et-Vilaine où j’assisterai dans la même journée à deux matchs de Coupe de France au Pays du hot-dog breton. En effet, après avoir visité et décelé quelques bonnes adresses rennaises, je déboulerai au stade du Commandant Bougoin où le FC Guichen tentera d’éliminer le Stade Malherbe de Caen. Puis, j’arriverai aux abords du Roazhon Park, prêt à m’remplir le bide de 3-4 galettes-saucisses et me charger le col avec quelques supporters du SRFC. Et quand j’aurai les beujes en pâté Hénaff et que j’commencerai à être chaud comme un chapon de Janzé, j’arriverai en bas d’la tribune Mordelles pour vivre cet autre match de Coupe de France et poursuivre le reportage photo de cette première et sans doute épuisante aventure-foot de l’année.

Gard aux crocodiles !

Le week-end prochain, plutôt que d’attendre les bras croisés la venue du PSG, je ferai une petite escapade samedi dans le Gard pour assister à la rencontre Nîmes-Nantes au stade des Costières 🐊. Avant ça, je découvrirai bien évidemment les merveilles de la Rome française, ses arènes et ses gladiateurs, sa Maison Carrée ou encore sa Tour Magne où je profiterai d’une vue spectaculaire sur la ville. J’accompagnerai aussi les copains de Maison Anatole à l’expo de leur nouvelle sérigraphie, goûterai à quelques spécialités du coin comme le pâté nîmois, avant de ne pas oublier l’essentiel: me mettre bleu denim avec quelques supporters locaux et vous servir un reportage photo bien « vivre le foot » de cette nouvelle aventure.

D’amour et Côte Chaude

Samedi 7 décembre, la bande à Gustave continuera ses petites aventures de Coupe de France en se déplaçant du côté du quartier de Michon à Saint-Étienne où les amateurs du club de Côte-Chaude affronteront l’équipe du Puy. Un match qui n’est pas sans rappeler une certaine rencontre de 1994 où les gaziers de Côte-Chaude avaient joué contre le grand PSG d’Artur Jorge devant 35 000 spectateurs à Geoffroy Guichard. Ce ne sera pas la même folie mais ce sera encore une fois une belle fête du football dans cet ancien quartier minier de Sainté, dominé par les crassiers et les jardins ouvriers.

Édito Décembre 2019 – Association Gustave

Difficile de parler du mois de décembre sans évoquer cette bonne nouvelle : l’association Gustave le populaire a été créée. Celle-ci permettra pour la petite bande à Gustave de poursuivre ses belles aventures et ses reportages photos et de commencer à réfléchir à des choses bien plus bien concrètes pour continuer à promouvoir tous ensemble l’aventure-foot. L’association sera aussi l’occasion pour nous de sortir un peu de matos pour celles et ceux qui souhaitent porter haut et fort les conneries de Gustave. Un premier t-shirt sera lancé courant décembre et une écharpe en laine arrivera en début d’année prochaine pour célébrer les 1 an des aventures de Gustave.

Challenge Gustave – Vivre la Coupe de France

Pour le début du mois de décembre, j’ai un challenge Gustave à vous proposer ! Un challenge qui vous poussera à sortir de votre canapé pour vivre le foot et surtout vivre la Coupe de France accoudé à une belle main courante d’un stade municipal. Pour cela, rien de plus simple, il suffit de vous rendre à l’un des matchs du 8ème tour d’la Coupe de France et de prendre en photo votre billet. L’un d’entre vous aura ensuite la chance de gagner, en quasi exclusivité, un t-shirt Vivre le foot Gustave. Retrouvez ci-dessous les différents matchs par régions mais aussi les règles du jeu. Alors, vous partez où mes gaziers ?

« Saint-Etienne, ma ville, le sang », le retour de MC Pampille

MC Pampille, le rappeur stéphanois à l’accent bien gaga, est de retour en cette fin d’année avec un nouvel album dans son gandot. Intitulé « Sur le banc de touche », c‘taffaire sortira le 29 novembre pour rendre fiers un paquet de Stéphanois. En attendant mes gaziers, écoutez-moi cette beauté, « La vieille dame », véritable hymne à la joie de Sainté. Une chanson qu’on a hâte d’entendre dans le Chaudron. « Saint-Etienne, ma ville, mon sang, qui coule dans mes veines est vert et blanc ».

Édito Novembre 2019 – Les aventures foot de Gustave

Novembre, le mois d’automne par excellence, celui qui me rappelle toujours de vieux souvenirs d’enfance. Je revois les feuilles mortes dans la cour de récré qui, les jours de pluie, venaient se coller sur le vieux ballon fripé de l’école. Je revois ces tas de feuilles que je dégommais tout heureux avec les pieds. Je revois surtout l’immense tableau de la cantoche, d’une photo de forêt d’automne. Je le contemplais tout en me mettant un bon gros friand au fromage dans l’estomac, sans penser qu’une vingtaine d’années plus tard, du fond de mon plumard, je râlerai sur la nouvelle hausse du paquet de clopes.

En Avant les galettes bretonnes en terre de Lorient

S’il y a bien une chose qui m’anime dans toutes ces aventures-foot, au-delà de découvrir nos belles régions de France et ses pays limitrophes, c’est de partir à la rencontre des supporters et des passionnés dans les lieux où l’on vit le ballon rond ⚽. Les stades bien sûr mais aussi les buvettes, les restaus et les bons PMUs. Alors tel un chineur dans une brocante de village, je suis le plus heureux lorsque je découvre la perle rare. La dernière en date, je l’ai trouvée cet été en trainant ma brioche dorée sur les routes du Morbihan, avec la crêperie de Christine et Charles Le Merdy, supporters de l’En Avant Guingamp.

Édito Octobre 2019

Et crac bonsoir ! Comme vous le savez peut-être, je suis de retour quelques mois dans le Forez à la suite d’une opération des ligaments croisés. Rupture que je ne me suis évidemment pas faite en faisant la tournée des buvettes mais bien en essayant de taquiner le ballon avec des copains, eux aussi, quelque peu embonpoints. Comme l’avait si bien dit Rémy Cabella à la suite de cette même blessure: « je ne vais plus faire ce que j’aime le plus au monde pendant un certain temps ». Mes aventures-foot et mon tour de France des stades sont donc mis entre parenthèses pendant un moment mais rassurez-vous, je reviendrai encore plus fort et encore plus remonté à l’idée de vous faire vivre le foot partout toujours.